Conseils de rédaction d'une épreuve de concours


Se jeter sur un problème de CAPES en se laissant libre de chercher comme on en a envie sur son brouillon, en suivant ses instincts ou en réagissant comme on l'a appris pendant ses mois de préparation au concours, c'est bien. Mais à quoi cela sert-il de trouver des solutions si on est incapable de les rédiger proprement ?

Le correcteur ne disposera que de la copie des candidats et la jugera sur ce qui est réellement écrit, avec interdiction de répondre lui-même à des questions que soulèverait la rédaction. Ne pas interférer pour que tous les candidats soient jugés de la même façon (équité), c'est lire et constater les manquements pour les sanctionner comme il se doit. Et attention à la rédaction : une fois la copie remise, le candidat ne sera plus là pour répondre à des questions, préciser un détail, ou expliquer un oubli. Par exemple, il ne pourra pas aider le jury à trancher entre un oubli bénin et un bluff formidable.

S'il est important de chercher et trouver les réponses au plus de questions possibles, il est tout aussi essentiel d'arriver à accumuler des points dès que l'on a trouvé une réponse. Cela se fait en rédigeant avec précision et efficacité, et cela s'apprend petit à petit, en s'entraînant à rédiger des solutions d'exercices par exemple.

Pour bien rédiger une copie, il faut penser à trois choses : PRESENTATION, REDACTION, DISPOSITION.

Sur cette page, je déposerai de temps en temps des remarques concernant la présentation, la rédaction et la disposition adoptées sur des copies pour les regrouper et les diffuser. Vous pouvez réagir ou me proposer des documents à placer ici. La rédaction d'une solution, c'est important : parlons-en !



REGLES 

Règle 1 - Ne jamais recopier l'énoncé sur sa copie. Dans un examen ou un concours, on ne perdra jamais de temps à recopier l'énoncé. Celui-ci est déjà connu du correcteur ! Ce temps précieux doit être dégagé pour rechercher une autre question, rédiger un autre paragraphe, se relire pour se corriger, ou même souffler un peu pour se reposer avant de repartir. Voici une copie où la moitié d'une page reprend l'énoncé sans rapporter aucun point ni aucun avantage palpable sur la suite de la rédaction.





 





DES PERLES SUR DES COPIES